Dix mots sans titre

que panique

hors d’haleine hors des trous l’hormis impensable coule

s’agite et on remercie le savoir-faire de trop de mains

merci

voilà

au revoir

et je me – la gare est pleine sourde

grouille d’oublier le sentir gorge haute cœur haut ventre court vis-à-vis les ciseaux

tout ce qui coupe

les équipes sont réduites à l’un

à l’autre d’un coup

viens voir qui nous sommes à l’arrivée

la corde franchie à la lame

je te raconterai

nous en ferons des ateliers en circuit fermé les soirs d’insomnie

avec des dialogues vernis

avec la prudence requise

je te protégerai des histoires

je te protégerai des

coups de foudre

attention

rien de ce que je dis

rien ne me comprend rien ne te concerne

sauf la course la panique l’unique vraie

qui te fait des bouquets de crampes

des fleurs, vraiment, dans ton ventre

qui s’épanouissent

tu les feras sécher les mettras dans une enveloppe sans cachet

me les renverras

dans le mien