6 mars 13

C’est aujourd’hui,
c’est ici, c’est presque invisible
dans la maison du poème
un simple geste
un unique voilà
planté dans le bouquet de mensonges
un verbe solitaire
dans l’équipe des discours
un mercredi, c’est un mercredi
le lendemain de la cavalerie
sans vis-à-vis
c’est ici, c’est ailleurs
c’est le retour du printemps
avec le coup de foudre
dans le poème du dehors
avec le cachet de la poste
pour protéger la mémoire
c’est ici, c’est maintenant
le savoir-faire sonore multiple caché
du non
c’est sombre et blessé
c’est l’atelier du doute