By Pierre-Luc Landry

Pierre-Luc Landry est professeur à temps partiel et chercheur postdoctoral à l’Université d’Ottawa. Il codirige la revue numérique de création et de réflexion Le Crachoir de Flaubert et fait partie de l’équipe de Salon double. Son premier roman, "L’équation du temps", est paru en 2013 aux Éditions Druide, à Montréal. © Maxyme G. Delisle

Pour une redéfinition du roman-fleuve : La fiancée américaine

•Éric Dupont•La fiancée américaine• Elle s’est présentée au monde littéraire en octobre 2012, cette Fiancée américaine d’Éric Dupont. On nous excusera le temps de réaction ; c’est qu’il fallait se remettre de l’expérience du roman-fleuve que les sagas historiques récentes et populaires ont un peu sali, du moins aux yeux de certains lecteurs ­– dont je suis, je l’avoue candidement. La nouvelle publication en France aux éditions du Toucan nous donne l’occasion d’y revenir. Je ressentais une certaine appréhension, pour tout dire, devant tant de phrases à gober, devant la perspective de toutes ces soirées et de toutes ces nuits…

Pierre-Luc dans le vaste monde

Parler de moi, « vendre ma salade » dans une rubrique intitulée « Miroir Miroir ». Parler de mon livre, accessoirement – si j’ai bien compris. Essai-fiction. Manifeste décousu. Collage. Je ne possède pas le sens de la formule choc. J’apprends encore la concision. Ce qui fait en sorte qu’il m’est difficile d’être pertinent, amusant et intelligent comme ça, sans préparation, dès les premières phrases. Oui, oui, c’est bien moi qui, invité à la radio publique pour parler de mon premier roman, ai affirmé que « le temps n’est pas mon invention ». Comment éviter de prononcer des bêtises pareilles,…

Le Prix littéraire des collégiens 2013

Il suffit de voyager avec un Guide du routard entre les mains pour comprendre que le touriste aime bien que l’on assimile l’étranger au connu. Unter den Linden devient « les Champs-Élysées berlinois ». Ginza, quartier chic de Tokyo, souffre la même comparaison. Le Palais de Kadriorg est considéré comme un « petit Versailles estonien ». Et caetera. Le même mouvement invite à présenter le Prix littéraire des collégiens comme le Goncourt des lycéens, version québécoise. Reste que la comparaison, cette fois, est très pertinente. Lancé en novembre 2003 à la suite de la participation enthousiaste d’une délégation du Cégep…

Là où on gueule : Internet, études supérieures et recherche-création

Le Crachoir de Flaubert est né, comme bien d’autres projets, d’une frustration éditoriale ; puisqu’aucune maison n’était intéressée à publier le projet que nous avions mis sur pied, nous n’avions d’autre choix que celui de créer nous-mêmes un lieu qui rendrait compte de la singularité d’une démarche de création inscrite dans le cadre parfois très rigide de l’université et de l’academia. Petite histoire d’un succès éditorial — plus de 13 000 visites en un an et demi d’existence, et une centaine d’articles publiés. Le Crachoir de Flaubert, revue numérique au Département des littératures de l’Université Laval, publie des textes de création…