By Olivia&Linakim

Son attrait pour l’écriture se dénote vers l’âge de 10 ans, alors que les premiers logiciels de traitements de textes lui permettent d’écrire des histoires passionnantes, comme celle de Bruno le dresseur de dauphins. Plus tard ce fut le théâtre, puis des études en cinéma, sans les dauphins cette fois. Dotée d’une curiosité infinie, Olivia a de la difficulté à rester dans un pays plus que six mois. Elle a un téléphone rempli de fragments de texte et de photos de chats. Elle veut savoir qu’elle est ta couleur préférée.

Linakim est historienne de l’art. Elle joue à l’adulte dans un Musée du lundi au vendredi et passe le reste de sa vie à écrire. Elle n’affectionne pas particulièrement les animaux, sauf les renards, et elle rêve d’élever ses enfants en Islande lorsqu’elle sera grande.

Ce qui précède l’acte

Ma première incursion dans la littérature érotique a produit en moi un déclic. Je me souviens très clairement du livre emprunté dans la collection parentale. Il recelait quelques nouvelles que je trouvais somme toute banales, jusqu’à la lecture d’un passage où la protagoniste se laissait caresser dans un ascenseur. En plein début de puberté, j’ai ressenti une chaleur curieuse dans mon bas-ventre. L’évocation du plaisir corporel alimentait ma curiosité sexuelle grandissante. Je commençais à comprendre la puissance des mots. – O C’est cette même puissance qui a fait naître notre blog une décennie plus tard. Une collaboration entre deux amies…