Marie Sélène

Marie Sélène aime la brume, les lumières douces et la forêt. Ses temps d’écriture sont de longues méditations sans frontières, tout comme sa bibliothèque pleine de livres inclassés où la langue se fiche bien du pays d’origine. C’est en France qu’elle s’est découvert un amour pour la littérature québécoise. Elle y a étudié le théâtre, créé des performances, exerce aujourd’hui le beau métier de bibliothérapeute, et prépare activement demain.

À l’antérieur de moi

Au commencement était le verbe, il est impératif : cochez. Je ne sais pas encore dans quelle case je vais naître. Madame, Mademoiselle, Monsieur. Cela fait neuf mois que je tente de perdre le formulaire en fermant en vain les yeux. Quel que soit le degré d’ouverture de mes paupières, je discerne toujours un coin impudique…