By Marie Noëlle Blais

À la suite d’études littéraires entre le Québec et la France, Marie Noëlle Blais devient libraire à Paris en 2004. Peinée par le sort qu’on réserve trop souvent à la littérature québécoise en terre hexagonale, elle fomente quelques plans, qu’elle tait pendant des années, tout en lisant un peu, beaucoup, passionnément. En 2012, elle co-fonde l’association Cousins de personne.

Que se brise la vague

• Hélène Dorion • Recommencements • Nous avançons dans le monde, rassurés à l’idée qu’existent un point A et un point B, convaincus que la réussite réside dans l’absence de troubles, d’erreurs, d’échecs ou d’hésitations. « D’instinct, nous réagissons à l’inconfort par la fuite, niant par là l’expérience qui nous est offerte. » Nous gardons une conception linéaire d’un monde duquel nous devons constamment nous méfier, ce monde plein de menaces qui pourrait un jour nous faire basculer. Plus les attaches sont nombreuses, plus nous risquons gros. Sur la ligne du temps, comme des funambules effrayés, nous avons peur de perdre pied.…

Appuie sur la clenche

A l’ère où le scepticisme nous tartine les ouïes et oppresse notre souffle ; à l’ère du peu d’espoir et du peu de désespoir, à l’ère actuelle donc, si l’on aime encore tant à se faire conter des histoires, c’est peut-être que seules ces frêles sornettes-là, dans l’épaisseur du discours ambiant, possèdent encore une emprise sur ce que le réel a de sensible. De même, si l’on se plaît tant à les conter, c’est certainement pour mieux comprendre le Monde. Ferron a dit que le conte est « quelque chose de plus vrai que la réalité. [Qu’il fait] partie du mode de l’aveu ». En…

Rentrée à rebours

Septembre est désormais un monstre aux mille mots : des pages et des pages noircies, des auteurs anxieux, des éditeurs envieux, des critiques (parfois) consensuels, des libraires débordés et des lecteurs perdus devant les centaines de titres de la rentrée. Comme il en est souvent de l’actualité, parfois, trop, c’est trop. Qui bombardera le premier ? Les lendemains sont perpétuellement les amnésies de la veille. Prendre le contre-pied de pareil mouvement de foule, souvent commercial et guindé, c’est peut-être de proposer moins mais mieux. C’est limiter, circonscrire, aimer et guider. Loin derrière les tapis rouges de Cannes ou d’Hollywood, encore loin avant…

15 février 1839

    Un Canadien errant / Banni de ses foyers Parcourait en pleurant / Des pays étrangers   Voici les premières paroles d’une chanson écrite par Antoine Gérin-Lajoie en 1842, une ballade mélancolique inspirée des Rébellions de 1837-1838 suite auxquelles les uns ont été pendus, les autres exilés en Australie, aux États-Unis et ailleurs. Le Québec a ses ouailles perdues, qui parcourent le monde à la recherche de frissons qu’ils ne peuvent parfois trouver qu’auprès des leurs. Et on ne parle pas de météo. Le 15 février 1839, il y a 174 ans, mouraient sur l’échafaud de braves et fiers…

Comment trouver un livre québécois en France

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Proverbe français Au Québec, on lit Rabelais, Proust, Rimbaud, Beckett, et même qu’on lit Ernaux et Beigbeder. En France, vous lisez… Maria Chapdelaine, de Louis Hémon, qui était Français par ailleurs, et publié par Grasset. Si la sentence est sévère, elle n’en est pas moins amicale. Car loin de vous juger, je me sens prise d’une étrange compassion qui m’oblige à mesurer l’urgence de votre situation. Vous rêvez, sans le savoir, de lire Gauvreau, Ferron, Plamondon et Plomer, mais vous ne connaissez pas leur existence. Vous rêvez, dans une…