By Marie-Chantale Gariépy

Marie-Chantale Gariépy est née à Montréal d’un père roux et d’une mère épicurienne. À l’âge de 4 ans, elle fait sa première valise et depuis, elle a quitté de nombreuses maisons. MCG a publié huit titres dont "Sparadrap" et "Dredio" aux éditions Marchand de Feuilles, "Premières Amours" et "La voleuse rouge" à la Courte échelle, et "Gina" chez Coups de Tête sous le nom de plume Emcie Gee. Lauréate du Prix Joseph-S.-Stauffer en 2007, Marie-Chantale a passé les trois dernières années à tisser de la chair. Ses enfants ayant grandi, elle travaille actuellement ses deux prochains romans, "Les Fleurs carnivores" chez Coups de Tête et "Le Pavillon l’orchidée" pour La Mèche. Comme toujours, elle accorde une place importante à la musicalité, aux récits clairs-obscurs, pour dire la vie, l’irrémédiable, le drame du monde avec légèreté.

Pensées

J’ai des pensées. Beaucoup. Je n’en ai pas toujours eu autant il va sans dire, il s’agit d’une période faste, comme à toutes les mi-mai. Par le passé, il m’est arrivé de n’en avoir qu’une ou deux à la fois mais très rapidement elles se multipliaient, comme d’elles-mêmes, par magie, comme si le seul fait de cohabiter en appelait une autre, et une autre encore… Et puis, elles sont devenues une nécessité. J’avais besoin d’elles et elles me le rendaient bien ; une dynamique s’installait. J’en emmenais toujours une avec moi, où que j’aille, j’essayais même quelquefois de les refiler…