By Hélène Frédérick

Hélène Frédérick est née au Québec et vit à Paris depuis six ans. Après des études en Lettres, elle a été libraire, puis attachée de presse, et travaille aujourd’hui dans l’édition. Elle a écrit récemment plusieurs fictions radiophoniques pour France Culture. Elle publiait son premier roman, "La Poupée de Kokoschka", aux éditions Verticales en 2010, suivi en 2014 de son second, "Forêt contraire".

Solange nous parle

Des rires, des propos mesurés, des mots bien choisis ; tranquillité, sincérité. Ce fut un grand plaisir de rencontrer Solange-Ina le matin du 7 janvier. En préparation de ce rendez-vous, une première question refusait de me quitter : à qui vais-je m’adresser lors de cet entretien ? À Solange ou à Ina ? Si je livre ici cette interrogation,…

À partir de rien

On tenterait à tout prix de l’éviter qu’on n’y arriverait pas, pas chez Cousins de personne en tout cas, et qui plus est dans ce numéro consacré à un fécond croisement de genres : de la littérature au cinéma. Pourquoi pas le théâtre et la chanson, avec ça ? et même les arts visuels ? Il y a une vingtaine d’années, dans un texte publié dans le journal Voir de Montréal, l’auteure Monique Proulx évoquait la difficulté de décrire sa première rencontre avec cette grande figure (pourtant absente) de la littérature du Québec en des termes qu’on a diablement envie de lui emprunter, là,…

Se manifester

Avec ce numéro de juin doucement teinté des couleurs de l’insoumission, Cousins de personne vous invitent à souffler une bougie. Il y a un an et des poussières, de l’autre côté de la grande flaque, le gouvernement du Québec adoptait dans l’urgence une loi très spéciale. Il y a un an, les petits carrés de feutrine rouges défilaient vaille que vaille dans les rues de là-bas, soir après soir, pour exprimer une volonté de changer les choses qui résonna jusqu’aux tribunes internationales. Cette montée de sève inattendue fut l’occasion d’un profond renouveau, auquel les arts et la littérature prirent une…

Voyage entre les pavés

Heureusement, les littératures de ce monde, entités mouvantes, ne sont pas souvent faciles à circonscrire. On a même la nette impression qu’en cherchant à établir des liens entre leurs auteurs et une identité culturelle qu’ils n’ont pas vraiment choisi, l’essentiel des œuvres nous échapperait. Si les Cousins de personne souhaitent faire connaître la littérature québécoise en France et ailleurs, certains d’entre nous auront envie de mettre à l’épreuve ce qui peut la définir. Car, on s’en doute, il ne s’agit pas de défendre une quelconque appartenance nationale (une littérature ne peut pas être meilleure parce qu’elle est propre à telle…

Adieux contraires

•Vickie Gendreau•Testament• Je vais semer. Même si pas de terre, pas de terrain, même si une warp zone la jachère. Quand on pense à un testament, difficile de ne pas voir venir à soi une image sombre : les contours d’une future dépouille, le résumé bassement matériel de toute une vie, l’occasion d’un règlement de comptes, ou en tout cas, un adieu étrange qui a nécessité de se voir mort alors qu’on est encore vivant. Si le dictionnaire nous parle froidement d’un “acte unilatéral, révocable jusqu’au décès de son auteur, par lequel celui-ci dispose des biens qu’il laissera en mourant”, il…

Racines humaines

•Catherine Leroux•La Marche en forêt• Ce titre, La Marche en forêt, est susceptible d’attirer l’œil de l’urbain de tout continent comme un aimant. Et, pari tenu mais en quelque sorte renversé, dans ce premier roman aux racines nombreuses et noueuses, qu’on dirait solidement ancrées dans une langue qui ne ment pas, c’est surtout de nature humaine qu’il est question. Par petites touches, Catherine Leroux compose lentement, au rythme de la marche d’une vie, des portraits singuliers, comme autant d’histoires se suffisant à elles-mêmes. Elle invente par menus détails une vaste famille, le clan des Brûlé, sise dans la région de…