By Eric Dupont

Eric Dupont est né en 1970 à Amqui (Gaspésie). À l’âge de seize ans, il quitte sa Gaspésie natale pour une année d’études en Autriche. Happé ensuite par la grande ville, il vit notamment à Ottawa, Salzbourg, Berlin, Montréal et Toronto, ville où il est enseignant pendant six ans. En 2004, il publie son premier roman, Voleurs de sucre, qui lui vaut le prix Jovette-Bernier. En 2006, il publie "La Logeuse", roman satirique, gagnant du Combat des livres 2008 de Radio-Canada. En 2008, il publie "Bestiaire", un roman autobiographique salué par la critique. Eric Dupont enseigne la traduction à l’Université McGill et vit à Montréal. Ses écrits sont caractérisés par des interventions inopinées du surnaturel dans le monde réel, un humour parfois mordant et un ton léger qui n’exclut jamais la profondeur. Son quatrième roman, "La Fiancée américaine", grande fresque familiale qui s’étend sur cinq générations, a paru à l’automne 2012 aux éditions Marchand de feuilles. "La Fiancée américaine" connaît un succès critique et commercial considérable.

Endives

En 2007, à l’hiver où je vivais chez vous, j’aimais traîner au marché de la Croix-Rousse les avant-midi. Les noms des fromages étaient pour moi une poésie sans fin. De ces excursions matinales, j’ai gardé la photographie de ces glorieuses endives. Jamais je n’en avais vu de plus belles. L’endive est un légume peu consommé au Canada. Peu appétissantes au regard, on les trouve dans tous nos supermarchés, petites et blanchâtres, emballées par trois dans un triste cellophane, comme des doigts coupés. Elles n’ont jamais la belle envergure des endives françaises qui ornent ce magnifique étalage. Le maraîcher m’a expliqué…