By Édouard Duc

Après des études d’Histoire sur les relations franco-québécoises, Édouard Duc travaille à Paris comme libraire. Il a participé à l’écriture du livre Les Premiers Français au Québec, paru en 2008 et, dans la collection intitulée « Ces villes et villages de France, berceau de l’Amérique française », au livre consacré à l’Île-de-France. Du haut de sa mansarde parisienne, il se grise à l’occasion de poésie.

Aventuriers et sédentaires

Lise Gauvin est professeure émérite à l’Université de Montréal, écrivaine et critique littéraire. Elle a notamment écrit sur les écrivains francophones et les littératures de langue française. Lise Gauvin a publié récemment un livre, chez Honoré Champion, intitulé Aventuriers et sédentaires. Parcours du roman québécois. Nous avons tenu à lui poser quelques questions, tant il nous apparaît que ce livre, caractérisé par un esprit de synthèse bienfaisant, est nécessaire à qui souhaite défricher l’évolution du roman québécois, et les grandes questions qui ont traversé et animent encore la littérature québécoise. Cet ouvrage est « une invitation à lire le roman québécois ».…

Noir sur blanc

•Olivia Tapiero•Espaces• Dans ce livre il y a quelque chose du spleen de Baudelaire, « quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle », et de l’errance de Rimbaud, tel ce bouchon sur les flots « qu’on appelle rouleurs éternels de victimes ». C’est l’histoire de Lola, traumatisée par la mort, celle de sa colocataire. Cette mort hante tout le récit, suit chaque page comme une ombre. Elle colle aux basques et laisse des traces indélébiles qui prennent ici la forme de mots très noirs et extrêmement durs, parfois cruels. Les mots sont dessinés dans le souvenir omniprésent…

Le poème est au cœur

•Hélène Dorion•Cœurs, comme livres d’amour• Joie ! C’est un état de grâce, un moment d’attention que nous offre Hélène Dorion. Une attention à la vie, aux êtres, aux mystères. Ici encore les mots de l’auteure vont droit au cœur, directement où palpite la vie. Par l’usage de mots simples, sereins, souverains, il se dégage une poésie de l’apaisement, de la guérison, une poésie de ce qu’est la vie : recommencement, mouvement, métamorphose. Les pages comme lettres d’amour donnent à regarder le mouvement du monde, à vivre ce mouvement. Un livre d’une belle facture, destiné à ceux qui aiment, qui ont aimé. Vous…