By Caroline Allard

Caroline Allard a des enfants et a commencé à écrire "Les chroniques d'une mère indigne" (Septentrion, 2007 et 2009) après un huit millième changement de couche. Elle a une vie sexuelle et a eu l’idée de "Pour en finir avec le sexe" (Septentrion, 2011) en pratiquant un soixante-neuf. Elle a aussi des cheveux et a élaboré l’intrigue d’"Universel Coiffure" (Coups de tête, 2012) pendant qu’un technicien au shampoing lui prodiguait malhabilement un massage du cuir chevelu. Elle aime bien semer de petits textes ça et là, au hasard des collaborations.

Tumescence

Voilà que les mots avaient une odeur. Depuis quelques mois, il suffisait que n’importe qui ouvre la bouche pour qu’elle se retrouve dans un atelier des parfums. Certains mots avaient une odeur simple : « bonjour » sentait le vinyle, « merci » le citron. D’autres produisaient un bouquet plus complexe. « Mon amour » relevait à la fois de la tourbe…